La grue musicale à la Philharmonie de Paris

Le chantier de la Philharmonie de Paris avance !

Chantier de la Philharmonie de Paris, mars 2013

(source : http://www.philharmoniedeparis.com/fr/carnet-de-photos)

Peut-être n’êtes vous pas encore un fidèle fan de la philharmonie, mais régulièrement des photos et nouvelles sont postées sur le site dédié  http://www.philharmoniedeparis.com et sur sa page Facebook   https://www.facebook.com/PhilharmoniedeParis

Vous pourrez même trouver sur le site un intéressant « carnet de sons ». Ceux-ci collectés sur le chantier, ont permis à des étudiants du CNSMDP, du CRR de Paris et à des compagnons participant au chantier, d’écrire des compositions musicales originales.

Le chantier lui-même est musicalement actif. Récemment, vient d’avoir lieu une expérience unique : la grue musicale, inspirée du sound painting….et des mouvements de commande du grutier :

Photo : http://www.philharmoniedeparis.com/fr/grue-musicale<br /><br /><br /><br /><br />
Les compagnons du chantier exécutent des gestes précis dans leurs différentes tâches. Mais ces gestes propres à leurs métiers ne sont pas les seuls. Ils en ont aussi d’autres à leur disposition, destinés à la communication avec les grutiers. Certes aujourd’hui les consignes sont souvent données vocalement par un système de communication de type walki-talki. Mais encore maintenant et quotidiennement, ils utilisent un langage de communication non verbal, permettant d’indiquer si la charge doit être déplacée de haut en bas, à gauche, à droite, latéralement, etc. Ces gestes ressemblent à ceux du soundpainting.<br /><br /><br /><br /><br />
L’idée de faire travailler le groupe de musiciens amateur du conservatoire de Noisy le Sec est donc venue très naturellement. Dans le soundpainting, il existe une grande variété de gestes de direction, qui permettent de donner des indications précises aux musiciens improvisateurs, tout en leur laissant une grande part de liberté. Ils permettent de déterminer qui, quoi, comment et quand à un groupe de musiciens.<br /><br /><br /><br /><br />
Ils ont cherché quels étaient les principaux déplacements de la grue, associés aux gestes de commandement. Puis, après avoir dégagé les possibles, ils ont préparé des motifs musicaux adaptés à ces mouvements au conservatoire : montée, descente, déplacement horizontal, latéral, arrêt, rotation, pour l’essentiel.<br /><br /><br /><br /><br />
Enfin, sur le chantier, ils ont joué, dirigés par leur professeur, Véronique Haudebourg. Le grutier pouvait donc suivre les gestes de direction et déplacer la charge de la grue en fonction des consignes. Et ces mêmes gestes ont été interprétés par le groupe de saxophonistes et trompettistes.<br /><br /><br /><br /><br />
La réalité sonore du chantier se mélange à la musique et la complète.

http://www.philharmoniedeparis.com/fr/grue-musicale

Alors, si vous n’êtes pas encore fans de la philharmonie, n’hésitez plus !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s