STM merci : de la musique au rabais!!!

a-im_merci

Ici à Montréal c’est l’effervescence : la société de métro, la STM, vient de lancer une application appelée « STM merci ».

Le but est en fait d’inciter les montréalais à prendre les transports en commun et de les remercier pour cela. L’application propose alors diverses réductions (appelées « rabais » ici) dont les usagers peuvent profiter s’ils justifient qu’ils prennent le métro. Pour se faire, ils doivent télécharger l’application sur leur téléphone et ensuite se connecter à l’aide de leur numéro de Pass de métro. Ensuite ils bénéficient des offres allant de la réduction chez le boulanger à 50% de réduction sur une offre de concert.

Nombreuses sont les institutions musicales à avoir créer un partenariat avec la STM pour proposer des réductions sur leurs concerts. Et par exemple le Festival Montréal Baroque pour lequel je travaille l’a fait. Alors j’ai un peu discuté avec ma supérieure pour connaître les détails de cet arrangement « numérique ».

Premièrement, pour des festivals de musique dite « classique » au sens large, faire de la publicité sur des applications permettrait de se faire connaître par le jeune public qui utilise au quotidien les téléphones, tablettes… car oui il faut bien penser à renouveler son public!

Deuxièmement, les places que l’on met en ligne avec autant de rabais (généralement 50%  pour que le lecteur soit intéressé) sont en fait des places pour des concerts qui sont sûrs de ne pas être remplis! Cela permet ainsi de s’assurer un minimum de revenu.

Pour finir, ce procédé est totalement gratuit et fait donc de la publicité sans aucuns coûts au festival (qui n’a pas beaucoup de budget pour la communication). En effet, plus il y a d’offres avantageuses, plus le site de la STM sera visité et les personnes voudront s’y inscrire. Donc cette forme de partenariat est bénéfique pour l’économie des deux parties!

Alors, la vente de concert en ligne et la communication par le biais de ces applications est-elle une ouverture vers un nouveau public?

Je ne pense pas tout à fait. Certes, le fait de faire un premier pas, pour ces organisateurs d’événements en musique classique, vers le numérique est un progrès. Seulement, pour bénéficier des réductions concernant ces offres il y a des limites. En effet, l’utilisateur de l’application doit au préalable et dès son inscription sélectionner ses « centres d’intérêts », ainsi quelqu’un qui ne sélectionne pas la musique ne recevra aucunes offres relatives à ce domaine.

A contrario, l’utilisateur qui cochera « musique » dans ses centres d’intérêts recevra toutes les offres de musique actuellement en ligne et pas seulement celles relatives au domaine qui le passionne. A voir s’il choisira de tenter l’expérience baroque si c’est un fan de rap…

(Je vous tiendrais au courant du résultat des ventes de concerts par ce biais)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s