#hashtags# #music #usefulness?

A charge de #trending topics (ou #sujets #d’actualité pour reprendre les termes #twittos), #facebook a, il y a quelques semaines déjà, incorporé les #hashtags dans son système. Interrogeons nous ici quant à la pertinence d’intégrer à l’#industrie de la #musique ce phénomène sociétal qu’est le #hashtag. Ces marqueurs de métadonnées sont utilisés sur internet pour marquer et rassembler les contenus à mots-clés.

#hashtag

Trop de #hashtags tue-t-il le #hashtag ? Si l’outil permet à priori aux intéressés de gagner en visibilité sur la Toile, de faire des liens entre les différents sujets et d’atteindre un haut niveau d’interaction entre les différents acteurs, pro ou amateur ; ce serait un euphémisme que de dire que l’on ne sait plus où donner de la tête. Sur les réseaux sociaux et plateformes utilisant les #hashtags, à savoir, #Facebook, #Google+, #Instagram #Pinterest, #Tumblr, #Twitter, #YouTube et #LinkedIn, les mots-dièses foisonnent de partout et ne se ressemblent pas.

Car si l’usage modéré et approprié peut s’avérer bénéfique, l’usage actuel de la « plèbe » des planètes twitter et facebook ne lui rend pas honneur. Aucun #hashtag n’est imposé, et personne n’ira vérifier que le contenu de votre post correspond bien au #hashtag inclus. Autrement dit, à base de #acoustic, #gig et #nowplaying, c’est la pêche à l’info.

Alors l’artiste musicien a-t-il intérêt à utiliser les hashtags ? L’optimisation du référencement grâce aux hashtags a-t-elle sitôt apparu qu’elle s’en meurt déjà ? S’appuyant sur l’article des inrocks annonçant la fin du hashtag. Car le hashtag, succombant à ses dérives, n’est plus que finalement « enterré sous la masse d’information balancée sur le sujet ». Ainsi, si le hashtag reste au sein d’une petite communauté d’intérêts, son usage peut être optimisé, mais lorsque le sujet prend d’autres proportions, les trois millions de tweets au même sujet empêchent de filtrer et d’obtenir les bonnes informations.

Peut-on sans peine utiliser twitter pour un jeune artiste nouvelle scène et l’abandonner une fois sa carrière lancée ? Car selon les inrocks, ce serait de l’utilisation envahissante et globalisée du hashtag que débuterait sa chute et sa disparition.

Qu’en est-il de l’utilisation par les artistes musiciens alors ? Certains, surfent sur la tendance, à la manière de Robin Thicke et son titre Blurred Lines, qui met le #hashtag# au centre de son clip vidéo.

 

D’autres argumentent que le #hashtag rend le post esthétiquement illisible, tant son utilisation est absurde. Alors, #hashtag ou pas d’#hashtag ? 

Patachou. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s