Kim veut garder la ligne !

Il est si facile de penser que ce monde nous appartient. Quelques clics et nous voici en visioconférence avec le Brésil ou l’Australie. Mieux encore ; réservons nos billets en ligne et fonçons à l’aéroport. Malgré tout cela, il existe bien des endroits qui restent difficilement joignables, parfois même inaccessibles. Et nous autres, « pauvres occidentaux », avons peut-être tendance à oublier qu’avant le satellite il y avait le télégraphe et qu’avant l’avion, il y avait nos pieds ! Demandons-nous simplement comment fonctionnent nos nouveaux médias dans un monde dans un monde (ceci est une répétition volontaire) et plus particulièrement ce que peuvent en faire nos amis musiciens.

Par exemple, en Corée du Nord, internet est disponible mais seulement sur autorisation spéciale. Quelques liaisons en fibre optique parcourent le pays et relient les plus hautes institutions entre elles à un débit de 2,5 Gbit/s. Toutefois, il n’existe pas de fournisseur d’accès privé et les quelques accès du pays sont sous le contrôle de l’état qui en fait un usage modéré. Pour s’en faire une idée, il suffit de regarder la liste des sites officiels nord coréens qui ne compte que sept liens.

Cependant, le gouvernement ne peut résister au phénomène internet et Kim décide en 2010 d’ouvrir son propre site de propagande (une traduction anglaise est disponible sur ce lien) ainsi que sa propre chaine Youtube. On y trouve des extraits vidéos de la télévision nord coréenne, des programmes éducatifs et des reportages ciblés mettant en avant la grandeur et la puissance de la Corée du Nord.

D’ailleurs, chaque corps d’armée a son propre orchestre ou son propre chœur et des shows musicaux sont diffusés régulièrement à la télévision nord coréenne. Et pour nous, étrangers à la culture nord coréenne, quelques chaînes musicales existent même sur Youtube (un exemple ici et un autre exemple là). C’est ainsi que la promotion internationale du fameux Pochonbo Electronics Ensemble est assurée (la Corée est aussi un fabriquant de pianos numériques et de synthétiseurs).

L’expression artistique, « guidée » par les principes forts du régime politique en place, trouve difficilement son chemin pour parvenir jusqu’à nous. Même si nous pouvons toujours conseiller à Kim, qui a internet à la maison, de prendre en compte cette reprise du groupe norvégien A-ha qui est un des plus gros succès de la Corée du Nord sur Youtube.

Advertisements

2 réflexions sur “Kim veut garder la ligne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s