LES FESTIVALS D’ETE

 

L’été est enfin là, on sort les tongs et le maillot de bain, on prend le sac à dos et la Quechua 2 secondes direction : les festivals.

Entre musique, cinéma, danse ou encore photographie ; tous les ans sur le territoire français, quelques 2000 festivals structurent le paysage culturel estival. Mais malgré les températures en hausse et une programmation une nouvelle fois riche, le début de saison reste mitigé pour les agents artistiques.

DIFFERENCE DANS LES VENTES DE BILLETS

Dans le secteur des festivals de musique pour certains programmateurs, les préventes de billets sont en baisse de 10 à 15%, par rapport à 2012. Le président du Prodiss – syndicat des producteurs de spectacles – Jules Frutos se veut plutôt rassurant car « l’achat de billets à la dernière minute demeure une tendance lourde du marché ».

 

Le nouveau directeur du festival des Vieilles Charrues, Jérôme Tréhorel, annonce que trois semaines avant le début des événements, les billets d’entrée se vendaient moins vite qu’en 2012 ; la communication a ainsi été renforcé pour remplir la jauge attendue de 53000 personnes quotidiennes.

 

A contrario et dans une autre mesure, au festival d’Avignon qui a débuté le 5 juillet 2013, l’achat des billets de spectacles se porte très bien. Depuis l’ouverture de la billetterie le 17 juin dernier, aucun signe de baisse des ventes n’est a souligné. Cependant, avec la crise économique actuelle si la vente des spectacles n’est pas affectée, cela pourrait être le type d’hébergement qui diffère. 

Bien évidemment, les festivals et autres manifestations d’été sont de rigueur pour redonner le moral à la population ; ils sont bons pour l’emploi et le commerce qui se développent considérablement pendant quelques jours d’animations. Lorsqu’un festival est annulé ou écourté pour une quelconque raison c’est tout un réseau économique qui est ébranlé : hôtels, restaurants, artistes ainsi que techniciens.  

TROIS RAISONS A L’ESSOUFLEMENT DE LA FREQUENTATION

L’économie des festivals, leurs financements sont aussi des facteurs qui peuvent influencer la fréquentation. Lorsque les partenariats ou subventions adressés aux festivals diminuent ; ces derniers les intègrent soit en augmentant leurs tarifs ou en renonçant à leur gratuité, soit en annulant tout ou partie des têtes d’affiches, soit encore en diminuant le nombre de concerts programmés.

Mais la saturation de l’offre en festivals, dans certaines régions françaises, tient également à l’essoufflement de la fréquentation. Le directeur de recherches au CNRS Emmanuel Négrier, auteur de nombreuses enquêtes sur les festivals affirme d’ailleurs que « les festivités s’empilent, sans aucune régulation de la part des collectivités locales ni des directeurs artistiques ». Pour exemple, la ville de Sète dans l’Hérault vit pendant 6 mois au rythme des festivals qui s’enchainent : World Wide Festival, Jazz à Sète, Fiest’A Sète, Voix Vives, etc.

La troisième raison est bien entendu liée aux conditions météorologiques ; facteur imprévisible pouvant faire sombrer un festival de plein air n’ayant pas prévu un retranchement vers des salles. Emmanuel Négrier se rappelle qu’en 2012, les Eurockéennes de Belfort avaient frôlé la catastrophe à cause d’orages de grêle.

L’ECONOMIE DES FESTIVALS

Les festivals d’été sont de vrais vecteurs de communication et des vitrines rayonnantes pour les collectivités locales, car elles en sont les principaux finançeurs.

Quelques chiffres pour le festival des Vieilles Charrues. Le budget total de la manifestation est à 13 millions d’euros ; 80% proviennent de la vente des billets ainsi que de la restauration et 20% reposent sur le mécénat. Le nouveau directeur du festival, Jérome Tréhorel insiste sur le fait que le mécénat permet aux organisateurs de maintenir le prix du pass-journée à 41€. Sans cette aide financière, le public paierait 50€ le pass (aïe)

De plus, les directeurs de festivals ne peuvent pas combattre la hausse des cachets artistiques. Pour M. Tréhorel, le budget de programmation il y a cinq ans était de 1,7 million d’euros ; il est aujourd’hui de 3,6 millions !!!!!!

 

 

Bel été au son des festivals !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s