La nouvelle star du métro

Mais quelle est cette musique que l’on entend entre deux lignes de métro ? Qui sont ces musiciens arborant les couloirs et les sous-sols de Paris ? Vous les avez sûrement déjà entendus, ce sont les musiciens du métro RATP.

Depuis la première initiative de la RATP à animer ces nombreux couloirs parisiens en 1977, l’idée s’est accrue donnant naissance à l’Espace Métro Accords. Antoine Naso, un ancien commercial de la RATP qui a été promu à la tête du département de communication, a eu l’idée de fonder le E.M.A. Le principe était de rendre plus confortable la prise des transports pour les nombreux usagers via des animations musicales mises en place par des artistes à fort talent.Capture d’écran 2014-04-16 à 15.18.19

La sélection se fait via des auditions biannuel : en février-avril pour jouer en automne et en septembre-octobre pour la période printanière. Cette effervescence pour animer les transports en commun s’est rapidement développée allant jusqu’à 10 000 candidatures, 4 000 auditions et 350 accréditations allouées chaque année. Actuellement, les musiciens que nous retrouverons à la rentrée de septembre sont auditionnés dans les studios de l’E.M.A.

Capture d’écran 2014-04-16 à 15.16.42Malgré le scepticisme que nous pouvons avoir au regard des musiciens jouant dans le métro, la qualité est pourtant bien présente. Nous pouvons prendre l’exemple du concert classique réalisé en mai 2013 en partenariat avec Radio classique avec des artistes de renom tels que Le Quatuor Modigliani ou Emmanuel Strosser. D’autres se sont fait remarquer par un label tel que Khezia Jones ou ont cultivé cette expérience enrichissante pour en faire un tremplin (exemple : Zaz).

« Il y a de plus en plus d’auteurs compositeurs qui viennent interpréter leurs propres créations » précise Antoine Naso directeur de l’EMA.


Capture d’écran 2014-04-16 à 15.10.31Keziah Jones lors d’un concert métro Olympiades

Avec un rajeunissement des candidats, on voit que les musiciens ne voient plus le métro comme un appel à la charité mais comme une scène ouverte permettant la diffusion de leur musique. « Avant, on accréditait surtout des artistes qui avaient une bonne quarantaine d’années et une très bonne expérience de la musique. Aujourd’hui, on a des artistes de 18-20 ans qui donnent l’impression d’avoir également roulé leur bosse. La tranche d’âge moyenne est de 25-30 ans. ».

Alors enlevez vos casques et écouteurs et n’hésitez pas à vous arrêter deux minutes pour écouter ces artistes de talents.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s