Les données personnelles valent de l’Or pour les géants d’Internet

Mark Zuckerberg, PDG et fondateur du réseau social le plus fréquenté du monde, a déclaré récemment que « Facebook n’a pas été créé pour être une entreprise, mais pour remplir une mission sociale : rendre le monde plus ouvert et connecté ».

Le célèbre réseau social vient de multiplier son bénéfice net par trois au premier trimestre 2014, le PDG a publié son chiffre d’affaire au mois d’avril qui se monte à 2,5 milliards de dollars, ce qui représente pas moins de 1,81 milliards d’euros, soit une hausse de plus de 72 % en un an.
Le nombre d’utilisateurs a atteint le chiffre record de 1,23 milliard de membres actifs, représentant une augmentation de 4 % depuis le dernier trimestre 2013. Ce chiffre est regardé de très près par les publicitaires, qui y voient une force commerciale très puissante. Facebook a, grâce à cela, vu sa recette publicitaire bondir de 82 % en un an, lui permettant de gagner un confortable revenu de 2,27 milliards de dollars.

L’enjeu est de taille avec tous ces utilisateurs, c’est autant de données qui sont stockées sur les disques durs et les serveurs sans que vous vous en rendiez compte. Ordinateurs, Smartphones, tablettes, GPS, distributeurs de billets, cartes de paiement… sont des donnés privées extrêmement précieuses pour les géants d’internet, que l’on appelle également par l’acronyme GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). La vie personnelle d’un européen est estimée aujourd’hui à plus de 600€, selon une étude du Boston Consulting group (BCG). Ils prévoient qu’en 2020, celle-ci vaudra trois fois plus, soit 1800€ par profil. Facebook tire profit de ses utilisateurs, à raison de 5 dollars en moyenne pour chacun, soit un total estimé à 5 milliards de dollars.

Pour continuer à être performante, ces entreprises doivent pouvoir stocker les données de ces clients, d’où la construction de ses sites stratégiques que l’on nomme « les data centers ». Ils permettent de financer des réservoirs gigantesques de données en toute discrétion, à l’abri des autorités de l’Etat.

La capacité d’influence des « Gafa » est devenue en quelques années considérables. Ils ne représentent pas moins de 300 milliards de dollars du chiffre d’affaire annuel. Si Apple et Amazon sont facilement identifiables comme des commerçants, Facebook et Google ont un fonctionnement différent. Leur modèle économique est basé sur la publicité. Tout les intéresse ; ce qui est tapé sur le clavier, cherché, posté… Google à la particularité d’avoir plus de soixante services gratuits (Google maps, gmail, youtube…) qui lui permet d’avoir une grande force de frappe contrairement à ces concurrents. Le géant sait absolument tout ce qui se passe dans le monde, en temps réel, grâce à toutes ses applications gratuites, qui dans les faits lui permet de suivre ses visiteurs. Il peut proposer des services personnalisés pour chacun. Son atout principal reste son moteur de recherche où en moyenne 30 % de l’activité des internautes est consacrée à des recherches commerciales. Google est le créateur et l’heureux propriétaire des algorithmes les plus puissantes du monde, il pratique du ciblage comportemental en proposant le bon message à la bonne personne. Il a réalisé grâce à cela, un chiffre d’affaire de 17 milliards de dollars en 2012.

Cette révolution bouscule les autorités ; en France, le gouvernement espérait pouvoir introduire des mesures de taxation des données dans la loi des finances 2014, mais les mesures de contrôles de l’état restent pour le moment inadaptées à la réalité de la toile internet.
Ce qui est certain, c’est qu’il est difficile d’échapper à cette collecte des données personnelles au profit de ces géants d’Internet. Ce qui est très préoccupant et inquiétant, c’est l’absence d’Apple et Google cette année, dans le classement des entreprises du top 20 du Ponemon Institute répertoriant les entreprises protégeant le mieux les données. Il est à noter aussi que Facebook n’a jamais fait partie de ce classement !

La toile est devenue un instrument de surveillance en toute légalité, aux yeux de tous, sans que les internautes y voient un inconvénient majeur, compte tenu du nombre toujours croissants d’utilisateurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s