Musique et mémoire

musique et mémoire

Qui n’a jamais écouté un morceau de musique qui fasse resurgir un souvenir ? Qui n’a jamais pleuré, ou à l’inverse sauté de joie à l’écoute d’un autre ?

Nous ne sommes même pas surpris de voir que ce que nous écoutons affecte tout autant les personnes qui nous entourent.

Oui, la musique à de réels bienfaits sur nous les hommes. Elle adoucit les mœurs, elle permet aussi de restaurer, maintenir ou même améliorer la santé sur les plans physique, psychique, social et spirituel Déjà à l’époque de l’antiquité on lui attribuait des pouvoirs magiques ou de guérison. On soignait les personnes atteintes de troubles mentaux par des « cures de musique ». Mais ce n’est véritablement qu’au 20e siècle que l’on s’y intéressera de plus près, par des recherches scientifiques et l’arrivée du métier de musicothérapeute dans les années 60.

La musique est également très utile et même bénéfique pour la mémoire.

Mais comment marche la musique sur notre mémoire?

Jusqu’alors on pensait que la musique se répercutait dans la partie droite du cerveau. Avec l’avancée des recherches scientifiques, on sait maintenant que l’écoute de la musique active les deux hémisphères et une multitude de zones.

Les zones activées par la musique sont communes à celles activées par la mémoire. Le lobe temporal distingue les sons, leur tonalité, leur hauteur mais il prend également en charge la mémoire. Le système limbique, lui, est spécialisé dans la mémoire et les émotions. En bref, mémoire, musique et émotion sont étroitement liés, C’est pour cette raison que la musique peut faire grand bien aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Cette maladie touche le lobe temporal et le lobe frontal qui lui, régule le comportement, s’occupe d’une partie de la mémoire, du raisonnement, de la conceptualisation et de la coordination des mouvements. Il comprend aussi la zone du langage, qui s’occupe de mettre des mots sur les pensées

Les personnes souffrant d’Alzheimer peuvent ne plus savoir l’âge qu’ils ont, mais elles se rappelleront très bien de la mélodie d’une musique de leur plus tendre enfance. D’autres ne pourront même plus parler, mais pourront chanter spontanément les paroles d’une musique dès les premières notes.

Pour rééduquer la mémoire, mais aussi pour améliorer les capacités sociales, mentales et physiques d’une personne, il y a la musicothérapie. Pour les personnes souffrant d’Alzheimer, elle aide à retrouver des souvenirs oubliés. Il existe deux pratiques : l’une basée sur la musicothérapie réceptive, qui consiste à écouter de façon passive de la musique pour en ressortir des émotions, l’autre sur la musicothérapie active, qui consiste à faire participer la personne à la pratique de la musique pour stimuler sa psychomotricité.

Même si la musicothérapie ne peut pas guérir la maladie d’Alzheimer, elle peut cependant la ralentir.

Le cerveau est  capable de s’adapter et de se réorganiser très rapidement en cas de lésions. Ainsi, si une zone est abîmée, les fonctions normalement attribuées à la zone lésée peuvent être prises en charge par une autre région du cerveau. Pour les enfants autistes, la musique peut être un substitut du langage par lequel ils pourront se familiariser avec l’autre.

La musique aura le rôle de passerelle entre les émotions intérieures parfois très enfouies et la réalité extérieure.

Publicités

Une réflexion sur “Musique et mémoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s