Les téléphones portables en concert : l’avenir ou la fin de la musique live ?

Depuis une dizaine d’année, les smartphones ont fait leur apparition dans nos vies quotidiennes, se faisant de plus en plus présents à mesure que la technologie progresse et que notre addiction à ces appareils désormais « nécessaires » s’est installée.
La place qu’occupent les objets connectés dans nos vies est une source intarissable (et passionnante) de débats, mais arrêtons-nous ici sur une activité, qui, si elle n’a rien d’extraordinaire pour la plupart des occidentaux, reste un moment à part, hors du quotidien : le concert.
Nous sommes désormais tous habitués à voir dans la salle (gradins comme fosse) une étendue sans fin de lampions plus ou moins bien rétroéclairés, tendus à bout de bras par des spectateurs avides de rapporter chez eux (et de partager ensuite sur le grand internet) un souvenir « personnel » du moment vécu. Et bien sûr on s’est déjà interrogé sur ce qu’il reste du moment quand on passe les deux heures du concert à regarder la scène à travers son écran de téléphone portable… Mais c’est là la question de chaque spectateur.

Concert d'Alicia Keys

Concert d’Alicia Keys

Le problème est que cette nuée de smartphones est souvent gênante, tant pour le public que pour les artistes eux-mêmes.
Les rares spectateurs d’un concert de musiques actuelles qui décideraient de ne pas dégainer leur téléphone dans la salle ne peuvent malgré tout pas ignorer les dizaines d’écran qui les entourent… Et pour les personnes de taille raisonnable, voire modérée (comme par exemple l’auteur de cet article), nous sommes condamnées à ne voir de la scène que ce que la personne devant nous voudra bien filmer. Et après des années de petits écrans de téléphone et d’appareils photos numériques, les tablettes ont elles aussi fait leur apparition dans les salles de concert, avec leurs grands écrans tellement plus pratiques mais surtout tellement plus encombrants pour les voisins !
Et même dans les lieux et styles musicaux encore épargnés par l’épidémie des écrans, le téléphone portable pose problème. Prenons l’exemple de la musique classique ou savante : on ne voit personne filmer les concerts à la salle Pleyel avec son téléphone portable (public moins jeune et surtout habitudes différentes notamment pour l’image des artistes) mais qui n’a jamais été dérangé par une sonnerie intempestive au milieu d’un récital, et ce malgré les rappels de début de concert devenus rituels…

Du côté des artistes, des salles et des producteurs, la question est sensible également, et plus ou moins bien gérée selon les cas.
On a beaucoup parlé, très récemment, de la réaction d’un grand artiste (Keith Jarrett) qui, ne pouvant se concentrer à cause de la toux de certains spectateurs, a quitté la scène de la salle Pleyel prématurément en expliquant que « dans ces conditions, je n’ai plus de musique en moi » (article du Monde du 5 juillet 2014). 
Un autre incident, directement lié au téléphone portable, avait provoqué l’interruption du concert d’un pianiste non moins célèbre, Krystian Zimerman ; celui-ci n’avait pas supporté qu’un spectateur filme sa prestation avec son smartphone et avait déclaré : « Youtube détruit la musique » (article du 5 juin 2013 sur Marianne).
Keith Jarrett et Krystian Zimerman font partie des artistes qui exigent des conditions de concentration maximale et une qualité d’écoute presque religieuse de leur public. Sans atteindre ces extrêmes, plusieurs autres artistes, issus de genres musicaux divers, ont élevé leurs voix contre la captation systématique de leurs concerts via les smartphones du public.

Outre la gêne lumineuse, la difficulté de se sentir connecté avec un public qui ne voit qu’à travers un écran, se pose bien évidemment la question du contrôle de l’image et des enregistrements des artistes, sur lesquels ils peuvent vouloir garder la main.

En 2012,  Prince puis Jack White avaient fait interdire tout enrgistrement lors de leurs concerts à la Cigale, à Paris.   On pouvait lire à l’entrée de la salle : « Please, no pictures, video or audio recording. This includes cell phones. We will be taking pictures of tonight’s show and posting them for free on JackWhiteIII.com tomorrow morning. This is a zero tolerance policy. Enjoy the show » (Blog le hiboo). Les contrevenants étaient expulsés de la salle de concert.

concert M

Concert de Matthieu Chedid

A l’inverse, certains artistes ont décidé de tirer partie de ces nouvelles façons de consommer la musique live et ont encouragé leurs fans à les filmer, pour ensuite réutiliser ces enregistrements à des fins de communication. Toujours à la Cigale, le Britannique Charlie Winston avait ainsi créé un format inédit de vidéo : dans le cadre du concept « free mobile concert », il avait été filmé par 50 téléphones portables, répartis dans la salle (article sur purecharts).
Le groupe Coldplay avait lui organisé un jeu-concours dont les 5 gagnants remportaient une caméra numérique avec laquelle ils devaient filmer le concert de leurs idoles, et dont les vidéos seraient intégrées à un DVD du groupe.
Plus simplement et pour recréer du lien malgré la distance imposée par les écrans, Matthieu Chedid (-M-) joue souvent avec la lumière des téléphones de son public, remplaçant les briquets des ballades d’autrefois et recréant à l’aide des écrans une constellation étoilée dans un Zénith émerveillé…

 

Les téléphones, tablettes et autres objets technologiques sont donc au centre d’une question générale de rapport au concert, à l’artiste vivant et présent sur scène, de respect de l’image des artistes mais aussi de progrès et d’innovation… Vaste question, à laquelle chaque artiste et chaque spectateur choisira de répondre à sa manière pour encore de nombreuses années.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s