« Jardins Invisibles » : les nouvelles technologies au service de la création musicale

« Jardins invisibles » est une création musicale inédite : les spectateurs se déplacent dans un jardin munis de smartphones et de casques. Chacun écoute une partition différente, la musique s’écrivant en fonction des déplacements.

Après les silent party, la musique sur mesure. Des clubs parisiens comme La Rotonde ou plus récemment Le Cabaret sauvage accueillent sur leur dance-floor des noctambules qui se déhanchent sur des tubes différents, la musique étant diffusée au casque.

Avec « Jardins Invisibles », la musique se vit aussi au casque, mais dans un environnement où il n’y a pas d’odeur de sueur. Il s’agit d’une déambulation musicale dans un jardin, avec un casque semi-ouvert pour entendre à la fois la musique et les sons venus de l’extérieur (l’idée étant de ne pas être coupés de la nature). A la différence notoire des silent party, les musiques se créent de façon unique pour chaque promeneur. Ce n’est pas seulement un titre diffusé au casque, différent de celui du voisin : la musique entendue dépend entièrement de la position géographique de l’utilisateur. Dix compositions fixes ont été installées à des endroits stratégiques mais entre chacun de ces points, le son se module en fonction du cheminement, du trajet adopté par la personne (ce qui exige un travail d’écriture musicale conséquent !)

Le promeneur télécharge l’application sur son smartphone ou s’en fait prêter un à l’entrée du jardin. Commence alors cette randonnée sonore qui peut être appréhendée également comme une façon active, ludique et étonnante de découvrir un lieu patrimonial. La première édition de « Jardins Invisibles » s’est tenue le 5 avril 2014 au Musée dauphinois de Grenoble (Festival Détours de Babel dans l’Isère (voir la vidéo ci-dessous).

Jardins Invisibles #2 se déroule tout l’été à l’arboretum National des Barres à Nogent sur Vernisson, Loiret. André Serre Milan, compositeur, et Jacques Pupponi, fondateur et directeur d’Intuitive travel, une société qui développe des applications mobiles sonores, sont à l’initiative de ce projet.

Compositeur de musique électro-acoustique, André Serre Milan explore depuis plusieurs années les nouvelles technologies. Il conçoit des installations et des dispositifs de jeux instrumentaux en utilisant « les nouveaux instruments » apparus avec le développement technologique, au même titre qu’il compose des œuvres pour instruments traditionnels. La voix, parlée ou chantée, est au cœur de nombreuses de ses pièces. Le projet « Jardins Invisibles » était l’occasion de concrétiser une idée qu’il a longuement murie, suite à la lecture du roman Le chant des pistes de Bruce Chatwin qui raconte comment les aborigènes d’Australie se sont transmis une sorte de carte topographique sonore des lieux sacrés.

Jardins invisibles from Jacques Pupponi on Vimeo.

Intuitive travel développe des applications mobiles qui favorisent l’utilisation sonore des smartphones. Dans une période où l’image est prépondérante, la création de dispositifs d’immersion sonore tient lieu d’originalité. De beaux jours sont à venir pour les musiciens ouverts aux nouvelles technologies. Pour le plaisir des spectateurs réceptifs.

https://itunes.apple.com/fr/app/jardins-invisibles-1/id855093596?mt=8

https://itunes.apple.com/fr/app/arboretum/id891241744?mt=8

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s