La médiation 2.0 : le numérique s’invite à la table des médiateurs

Le web 2.0 a changé l’accès à la culture et à la connaissance et a profondément modifié les pratiques dans le domaine culturel. L’accès aux outils de création et de diffusion est plus aisé. Le web permet de démultiplier les contenus.

Les nouvelles technologies sont aujourd’hui exploitées dans le domaine de la médiation culturelle.

Cette question intéresse le Ministère de la culture et de la communication, l’éducation artistique et culturelle étant l’un des sujet prioritaire du gouvernement actuel. Lors de la Silicon Valois, la Silicon Valoisministre de la culture Aurélie Filippetti a affirmé que le numérique permettait de toucher des personnes qui ne peuvent se déplacer physiquement dans les lieux culturels ou n’ont pas l’habitude de les fréquenter. La conférence « Transmettre la culture à l’ère du numérique » s’est d’ailleurs tenue le 7 novembre 2013.

Un des cinq axes de la politique du ministère est le développement des ressources numériques culturelles, en priorité envers les jeunes et les enfants, en augmentant la visibilité des ressources existantes et leur caractère interactif.

 

Une nouvelle médiation pour petits et grands

Des nouveaux espaces de transmission, en marge des institutions traditionnelles que sont l’école et les équipements culturels, ont émergé. L’accès à des contenus culturels numérisés, en quelques clics, est instantané. Dans ce contexte les jeunes générations sont plus investies dans les pratiques numériques. Les digital natives, les jeunes de la génération Y, sont en première ligne sur les réseaux sociaux. Mais il est nécessaire de ne pas négliger certains publics, de différents milieux sociaux, dans le temps scolaire ou non, qu’ils soient enfants ou adultes.

Prendre conscience des évolutions, s’adapter aux nouvelles pratiques des jeunes, suivre les évolutions technologiques, s’engager dans les différentes dynamiques participatives, construire une pédagogie adaptée, accompagner les pratiques, former les encadrants, repenser les enjeux et les objectifs de l’apprentissage : les défis à relever sont nombreux quel que soit le domaine artistique.

 

Quelques exemples innovants de médiation par le numérique

Les musées

Les musées utilisent de plus en plus les outils du numérique pour faciliter et accompagner la visite, voire attirer du public.

  •  Le Louvre : propose des applications à louer sur place ou à télécharger. Un nouvel audioguide pour Nintendo 3DS est téléchargeable sur le site. Il contient plus de 35 heure de contenu (interviews, commentaires sur les œuvres, images en haute définition et reconstituées en 3D, etc.). Le Louvre Abou Dabi propose lui des jeux pour les enfants alors que leurs parents pourront visiter le musée avec un audio-guide.
  •  Le Centre Pompidou virtuel : véritable centre de ressource en ligne, il contient des œuvres et leurs notices, des portraits d’artistes, des archives et des documents de médiation. Il ne constitue pas un substitut à l’œuvre mais un accompagnement à sa découverte, en amont et en aval, selon Agnès Saal, directrice générale du Centre Pompidou. Pour plus d’interactivité, les internautes sont sollicités.
  • Le MUCEM (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) : a élaboré un guide multimédia proposant une découverte à travers plusieurs parcours. Une sélection d’objets, commentée par des spécialistes et des artistes, permet de mieux comprendre les œuvres du parcours.

Les bibliothèques

Étant donné leurs activités, les bibliothèques ont des données déjà très structurées, qualité transférée dans le domaine numérique.

  • BNF : le site  » data.bnf.fr  » contient des programmes de spectacles, des maquettes de décors, des fonds de partitions, des notices sur des compositeurs… Les fonds sont en partie issus de donation des compagnies et autres structures culturelles. Le Théâtre du soleil leur a, par exemple, versé toutes ses archives.

Les centres numériques

  •  Le Cube : pionner en matière d’éducation par le numérique, a créé de nombreux outils de médiation numériques. Il a par exemple mis au point avec un designer et en partenariat avec Nathan, l’Etabli numérique, une table interactive pour des enfants de maternelle.

Le spectacle vivant

  • Le Fourneau (Centre national des arts de la rue en Bretagne) : avec son espace culturel multimédia, il propose notamment un site contributif de spectateurs, devenu aujourd’hui site ressource sur les arts de la rue. Un retour sur les activités est ainsi possible du point de vue de la structure et du spectateur.
  •  Le MuPop (Musée des musiques populaires de Montluçon) MuPoppropose aux visiteurs un système d’écoute individuelle par casque qui permet à chacun de composer son propre programme musical. L’établissement utilise le numérique dans ces différents parcours. Le parcours musical est un parcours instrumental ludique et interactif grâce aux nouvelles technologies et via les 200 points d’écoutes. Le parcours numérique est dédié aux nouvelles technologies du son, tant du point de vue de sa création que de sa diffusion. Il présente des réactables, instruments électro-acoustiques qui mettent les technologies à la portée de tous à travers un usage simple et intuitif basé sur le toucher.                                                       

Médiation 2.0 : mais que fait le spectacle vivant ?

La conférence « Transmettre la culture à l’ère du numérique », citée plus haut, témoigne de l’absence du domaine du spectacle vivant alors que le livre et la lecture, les arts visuels et les institutions muséales ont évoluée dans leur pratique par le numérique.

Le spectacle vivant s’expose plus difficilement que l’image. L’aspect muséal de la musique utilise néanmoins aujourd’hui le numérique comme outil de médiation. Mais la médiation par le numérique dans le spectacle vivant reste complexe. Souvent elle se limite à une mise en ligne des restitutions comme le pratique l’Orchestre national d’Île-de-france. Les réseaux socio-numériques, comme Facebook, sont utilisés pour photographier, commenter et diffuser.

Outils numériques

Comment utiliser le numérique dans le spectacle vivant ? Quels outils développer pour une médiation 2.0 ?

Tout reste à inventer !

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s