Travailler en musique ?

Nous passons la quasi-totalité de nos journées de travail devant notre ordinateur. Ecouter de la musique peut être un fabuleux moyen d’éviter la routine mais cela nous rend-il réellement plus productifs, concentrés ou créatifs ?

Les tâches répétitives deviennent plus supportables

Des recherches montrent que la productivité est plus importante lorsque l’on écoute de la musique en effectuant un travail répétitif. Certaines industries ont ainsi augmenté les rendements de leurs employés, et donc leurs bénéfices, en passant de la musique de fond. Des études plus modernes reviennent sur ce phénomène en supposant que ce n’est peut être pas la musique de fond en elle-même mais plutôt l’amélioration de l’humeur entrainée par la musique qui est à l’origine de ce surcroît de productivité. En effet, un fond de musique dissonante n’a aucun effet sur la productivité alors que la musique dans un mode majeur a un effet positif.

La musique peut être un moyen de s’évader d’un environnement bruyant

Face à l’organisation de l’espace de travail en ‘open-spaces’, un débat est né autour de ce sujet. Si les effets de la musique sont variables sur la productivité, il est avéré qu’un espace de travail bruyant peut en être un élément perturbateur. Une paire d’écouteur peut dans ce cas être une solution. Comme pour la musique d’ambiance dans le cas de tâches répétitives, il a été montré que l’état d’esprit est ici un élément clé.

 

Si l’ont souhaitait répondre simplement à la question « Quelle musique écouter en travaillant ? », la réponse serait probablement « Ce que l’on aime »…

… mais certaines conditions

 La musique interfère avec l’apprentissage

Lorsqu’il s’agit d’assimiler et mémoriser de nouvelles informations, la musique est une source de distraction. En effet, la musique demande trop d’attention pour pouvoir bien anayler et retenir de nouvelles informations.

Attention aux paroles

Pour les activités non cérébrales, telles que le sport, la musique avec paroles peut être très bénéfique. Mais pour les autres activités, il a été démontré que les paroles altéraient notre concentration. En effet, étant donné qu’écouter des pots sollicite le centre de la parole de notre cerveau, mener d’autres activités liées à la parole, telles que l’écriture devient plus difficile. Lorsqu’il s’agit de création non verbale, tel que le design, une musique avec des paroles peut être bénéfique.

Privilégier la musique déjà connue

A sa découverte, la musique  est pleine de surprises. On y porte donc une attention d’écoute particulière pour « connaître la suite ». Au contraire, la musique dont on est familier ne retient pas le premier plan de notre attention.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s