Les Eurockéennes : record historique de fréquentation pour l’édition 2013

eurocks2013

Après quatre jours et une programmation aussi éclectique que riche, l’édition 2013 du célèbre festival des Eurockéennes de Belfort a battu son record d’affluence.

Pour fêter ses 25 années d’existence, les Eurocks sont passées de trois à quatre jours et le succès a été au rendez-vous. En effet, les organisateurs ont annoncé un total d’environ 127.000 visiteurs.

«Le pari des quatre jours a été gagné, avec beaucoup de monde, une belle ambiance et une bonne programmation» a déclaré le président du festival Jean-Marc Pautras lors d’une conférence de presse consacrée au bilan de cette édition.

Sur Twitter, l’émotion est palpable :

eurocks x twitter

Pour rappel, le festival s’est élevé à 6,7 millions d’euros, dont 10% financés par les subventions publiques, 75% par la billetterie et 25% par le mécénat, le sponsoring et les recettes publicitaires.

En attendant les meilleurs moments de cette édition, revivez en images ceux de 2012 :

(Source : Le Point)

Publicités

2013 : les ventes de singles explosent pour le Royaume-Uni

Daft Punk

L’info est tombée en début de semaine sur le site de Official Charts Company’s : l’année 2013 se dévoile comme étant historiquement pour les anglais, une année fastueuse dans la vente de singles. Année fortuite majoritairement grâce au duo casqué français qui a fait leur retour en mai dernier avec le nouvel album « Random Access Memories » se plaçant directement au premier plan des tops internationaux et obtenant de nombreux records –notamment sur Spotify avec 27 millions de plays.

ZOOM SUR LES CHIFFRES :

  •  Le nombre de copies vendues du single « Get Lucky » des Daft Punk  s’élève à 1 million
  • 2,5% d’augmentation des ventes de single depuis 2012
  • Le morceau « Blurred Lines » de Robin Thicke en featuring avec Pharrell et T.I. s’est vendu à 828.000 exemplaires
  • 680.000 ventes du single de Maklemore and Ryan Lewis« Thrift Shop »

Une éclatante mouvance pour l’industrie musicale anglo-saxone qui reflète de près ceux de l’Hexagone.

Retrouvez la liste du top 10 des singles vendues en cette première moitié d’année 2013 du Royaume-Uni, ci-dessous :

1/ Daft Punk (Ft. Pharrell Williams & Nile Rodgers) – « Get Lucky »
2/ Robin Thicke (Ft. T.I. & Pharrell Williams) – « Blurred Lines »
3/ Macklemore and Ryan Lewis featuring Wanz – « Thrift Shop »
4/ Pink (Ft. Nate Ruess) – « Just Give Me A Reason »
5/ Justin Timberlake – « Mirrors »
6/ Passenger – « Let Her Go »
7/ Naughty Boy (Ft. Sam Smith) – « La La La »
8/ Bastille – « Pompeii »
9/ Rudimental (Ft. Ella Eyre) – « Waiting All Night »
10/ Taylor Swift – « I Knew You Were Trouble »

Vous reprendriez bien un peu de Daft Punk, n’est-ce pas ? 

Infographie : Comment consommons-nous la musique ?

Consuming music

Comment consommons-nous la musique ? Un intéressant questionnement illustré dans une infographie ci-après.

Ce n’est plus un secret, depuis l’avènement de l’Internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), on a assisté à un nouveau paysage pour l’industrie musicale : celui du numérique. Depuis, les pratiques et consommations des utilisateurs ont totalement été bouleversées pour évoluer… Vers un mieux ? Peut-être. Et c’est justement  ce que le site The Music Bed cherche à illustrer via une infographie très complète.

En utilisant les outils de Nelson, l’étude s’est basée sur un panel de 3.000 consommateurs des Etats-Unis.

Et si les personnes plus âgées restent fidèles à leur mode de consommation pré-numérique en découvrant à 48% des nouveautés musicales par l’intermédiaire de la radio, les plus jeunes, eux, sont à majoritairement 64% à en découvrir par le biais de YouTube. Un rapport totalement différent qui semblerait montrer un attachement à l’image et cette quasi-omniprésence des jeunes sur le web 2.0.

Concernant le marché du streaming, en 2012 il connu une hausse de 0,3% avec une recette de 16,5 milliards de dollars.

De plus, le développement des applications musicales sur Smartphone ne cesse de se développer et devient à 54% une consommation de masse.

Si lors de cette dernière année, 36% des adolescents ont acheté  un CD contre 51% pour le téléchargement libre, ces chiffres vont potentiellement s’essouffler à côté de la prépondérance et l’ascendance des plateformes telles que Spotify, Deezer, Rhapsody, etc., qui ont progressé de 44% pour atteindre 20 millions.

Des constats qui ne sont pas unanimes mais qui se rapprochent –à quelques chiffres près- très certainement de la réalité et sont le reflet de nombreux autres pays. Mais avant toute chose, cette étude confirme les usages générationnels où de nouveaux modèles culturels et économiques se cessent d’émerger et de rentrer petit à petit dans les mœurs des usagers. De nos jours, l’équilibre entre l’offre et la demande n’aura jamais été aussi stimulée.

On vous laisse découvrir cette enquête en images, ci-dessous :

infographie The Music Bed(Source : The Music Void)

Deezer passe à 10 heures d’écoute gratuite mensuelle

10h-2

Le 21 juin dernier -ou encore le jour de la Fête de la Musique- Deezer double son temps d’écoute gratuite. Jolie coïncidence ou non, le site de streaming musical français a bien fait du chemin depuis sa création et ceci en parti grâce à son partenariat avec Orange. 

Après son concurrent Spotify qui avait il y a quelques temps supprimé la limitation à cinq écoutes par morceau, Deezer assouplit à son tour ses conditions d’utilisation de son offre gratuite en France… Et c’est une très bonne nouvelle pour les usagers friands de gratuité ! Initialement limité à 5 heures, la possibilité d’écouter de la musique sur le service Deezer passe désormais à 10 heures par mois sur ordinateur. En effet, pour toute utilisation sur tablette et smartphone il faut toujours souscrire à un abonnement.

Avec une touche d’humour sous les doigts, Deezer communique l’information sur Twitter :

Capture d’écran 2013-07-07 à 00.23.40

Conclusion ?

Une industrie et des ayants-droit qui s’adaptent aux (mauvaises ?) consommations et habitudes des utilisateurs. Et si Deezer espère gagner de nouveaux abonnés et surtout de les fidéliser, espérons pour lui que ces nouveaux avantages ne seront pas un frein vers la conversion des offres payantes.

En attendant, bonne écoute !

Deezer s’associe avec Foursquare pour offrir aux utilisateurs des abonnements Premium+

foursquare-deezer-700x405

Lundi dernier, Deezer et la célèbre application de géolocalisation Foursquare ont annoncé leur collaboration sur une opération spéciale.

LE PRINCIPE.

Le principe du concours est simple. Les utilisateurs issus d’une quinzaine de pays dans le monde (France, Brésil, Espagne, Allemagne, Nouvelle-Zélande, Mexique, Royaume-Uni, Irlande, Belgique, Pays-bas, Luxembourg, Italie, Australie et Pologne) doivent signaler au maximum leur présence aux concerts auxquels ils assistent. Avec au compteur plus de 15.000 lieux musicaux enregistrés sur Foursquare, les possibilités sont infinies.

…ET A LA CLEF ?

Avec 7 check-ins à des concerts et/ou à des festivals partenaires de l’évènement (Fnac Live, Rock en Seine, Nuits de Fourvière…), un abonnement Deezer Premium+ de 3 mois est à gagner. Soit, un accès illimité à un catalogue foisonnant à ce jour près de 25 millions de morceaux.

COMMENT PARTICIPER ?

Pour souscrire à ce concours, il vous faudra tout d’abord liker la page Deezer sur Foursquare. Et pour plus d’informations sur les formalités, nous vous invitons à aller faire un tour sur le blog de Deezer.

Une collaboration quelque peu surprenante mais une initiative intéressante qui permettra à la start-up américaine de se développer financièrement mais également de se faire connaître à l’international et de potentiellement séduire de nouveaux et nombreux utilisateurs. Et si le service de streaming musical proposé par Deezer n’est pas encore disponible aux Etats-Unis, avec cette opération marketing il pose déjà un pied sur ces terres Outre-Atlantique. Now nothing will stop Deezer, is not it ?

A vos mobiles !

(Source image : MyBandNews)