Sound Labs: Musique et numérique

Abrité par NUMA dans le cadre de Futur en Seine, en partenariat avec CAP DIGITAL et ADMUSES, l’association des étudiants et diplômeés du Master Professionnel Administration et Gestion de la Musique de l’Université Paris-Sorbonne.

Avec l’intitulé : « Découvrez les projets numériques qui transformeront la musique et ses pratiques » Sounds Labs a été célébré le 20 juin 2014, avec la présentation de plusieurs start-ups dans le domaine de la musique et le numérique. Issue d’une proposition de Philippe Nikolov, Art Trotter, coproduit par Musiques et Cultures Digitales et Art2M, Art to Machine.

Le programme comprenait une première session de présentations (8 projets en 8 minutes), échanges, une seconde session de présentations, un cocktail et la performance d’ EZRA (Cie Organic Orchestra) Illustration d’une rencontre vertueuse entre un créateur sonore et un laboratoire d’innovation – l’Atelier Arts-Sciences de Grenoble. Ensemble, ils ont développé un gant interactif contrôlant la voix, sa démultiplication en couches sonores et sa circulation dans l’espace : une expérience immersive de « beatbox augmenté ».

Toujours en évolution, la pratique musicale peut compter sur les start-ups pour trouver nouvelles formes de diffusion, communication et pour développer différents outils.

Les projets présentes dans le cadre de Sound Labs étaient divers et en différents états de développement, voici quelques propositions:

Créatis, hébergée à la Gaîté Lyrique:

La GAM: association qui vise à rassembler tous les artistes de la musique autour d’une seule et même voix collective.

 

Les Clés de l’Ecoute : une start-up du monde classique pas comme les autres !

Présentés par Paris Region Lab:

Weezic: C’est une partition intelligente et interactive. Elle permet au musicien de jouer accompagné par un orchestre personnalisable synchronisé avec la partition, et lui indique en temps réel les problèmes de rythme ou de justesse.

Storylab: AudiOpera propose une nouvelle approche de l’opéra en offrant une expérience lyrique et digitale.

WhydWhyd ne propose pas de souscription mensuelle pour accéder à un catalogue de musique mais permet d’afficher le contenu de divers sites communautaires extraits de DailyMotion YouTube, Viemo, ou Soundcloud par les utilisateurs eux-mêmes. 

Paris Pionnières l’incubateur au féminin a présenté:

Soonvibes permet aux DJs producteurs de musique électronique de tester leur musique en temps réel pour en connaître le potentiel.

Phonotonic développe des technologies d’objets connectés et des applications qui changent notre rapport à la musique. Interactive Music Battle est le premier jeu interactif basé sur des objets connectés qui permet de faire de la musique de manière intuitive grâce au mouvement.

 

 

Publicités

Le Teatro Real, modèle de gestion face à la crise économique.

    Malgré la réduction budgétaire de 30% de sa subvention publique, la saison 2013/2014 du Teatro Real de Madrid a effectué 100 représentations, soit 20 de plus que la saison précédente, et la plupart des opéras sont de nouvelles productions, y compris une première mondiale. La programmation, assez audacieuse, témoigne d’une ambition artistique forte et déterminée.           Le mode de gestion de l’institution, sa politique de recherche de fonds privés, de fidélisation de public, son ouverture vers de nouvelles activités pour augmenter les recettes, son esprit de rayonnement et le désir de se surpasser et surmonter une situation difficile ont fait du Teatro Real une maison d’opéra modèle dans les circonstances actuelles.   Classé Monument National, le bâtiment abrite le temple de      l´opéra madrilène sur la place de Oriente.  Depuis son inauguration en 1850, l´histoire du Teatro Real a connu de nombreux soubresauts dus à la politique, aux obstacles rencontrés lors de sa construction et aux rénovations successives. En un siècle et demi d´existence, il a fait office de scène lyrique, de siège de l´assemblée des députés ou encore de salle de bal. Après sa réouverture en 1997, le Teatro Real a retrouvé la place que la Reine Isabelle II lui réserva autrefois : un théâtre d´opéra digne de la capitale.   Après une proposition faite en 2008, la direction artistique a été confiée à Gerard Mortier qui prend fonction à partir de 2010 pour cinq saisons. Joan Matabosch est le directeur artistique actuel.

 

En 2014, l’institution a atteint l’équilibre budgétaire grâce la stabilisation des subventions publiques, par le soutien des particuliers et des entreprises (mécénat) et à la réduction des frais.                                                                                                                                   En effet, pendant cinq ans, le Teatro Real a cumulé 53,6% de baisse des apports publiques, apports qui, en 2014 ont été stabilisés au même niveau qu’en 2013, avec un montant de 12 888 975 €, c’est à dire 30,62% du budget de l’institution.

La stratégie de recherche de mécénat et sponsoring mené par le théâtre ces dernières années a abouti à un montant de 10 458 298 € en recettes.

Avec un taux de remplissage de 90,5%, les recettes prévisionnelles propres à la billetterie et aux autres activités (comme la location d’espaces, les visites guidées ou la vente et la location de productions) représentent 44,3%. La prévision de recettes pour billetterie est de 14 765 523€ (35,08% du budget) et les recettes des autres activités sont de 3 894 425€ (9,25%), avec une prévision d’accroissement de 43% par rapport à 2013.

Après un important réajustement des frais généraux et de personnel, de 50% et 18,40% respectivement, le théâtre a réussi à les stabiliser et sans les varier en 2014.                    Les frais de production, malgré une réduction de 6,98% dans le cadre du rajustement initié les années précédentes, dispose d’un budget de 12 768 900 €, montant qui permet à l’institution de développer son activité artistique sans préjudice sur la qualité ou la quantité.

Le Teatro Real est une institution très active et nombreuses sont les activités dans lesquelles elle s’engage, toujours à la recherche de visibilité et afin de se rapprocher du plus large public possible. Les activités dirigés aux jeunes publics, familles, et son système tarifaire occupent une place important dans la planification vers un public fidèle et élargi.

Voici quelques initiatives du Teatro Real pour la saison 2013-2014 :

Participation aux Journées Européennes de L’Opéra                                                                Dans le cadre des VIIIème Journées européennes de l’Opéra, avec le soutien de la Mairie de Madrid, Telefonica et Triick, sur la façade du Teatro Real, a été projeté un videomapping pour célébrer l’opéra.

RTVE                                                                                                                                                                     Le Teatro Real et RTVE (Radio Television Espagnole) ont signé un accord pour la promotion et diffusion de l’opéra. Entre les objectifs, la retransmission d’opéras, spectacles infantiles et la possibilité de diffusion en streaming sur le site web de RTVE.

Adaptation du théâtre aux personnes avec des problèmes d’audition                             FIAPAS (Confédération espagnole des familles des personnes sourdes) et la Fondation Caja Madrid on fait possible que le Teatro Real soit un des premiers théâtres d’opéra établi dans un bâtiment classé équipé des dispositifs adéquats.

LA ALMONEDA DEL REAL – VENTE AUX ENCHERES                                                                          En 2013, le Teatro Real a célébré sa première vente aux enchères de créations pour scène réalisés dans le Teatro. Masques, costumes, perruques et pièces des décors, tous originaux et exclusives on été vendues.

 

 

 

 

Solidays 2014, un festival récord

Laurence Geai

Le festival Solidays a été célébré le week-end du 27 au 28 juin. Pendant 3 jours, 80 groupes se sont produits dans 7 scènes différentes. Mais Solidays n’est pas seulement un festival de musique, c’est aussi une lutte contre le SIDA et une rencontre avec les associations solidaires.

L’édition de 2014 a atteint les 175 000 spectateurs, un chiffre record en termes de fréquentation, qui se traduit en 2 millions d’euros pour continuer le combat contre le SIDA.

Little Shao

Le choix des artistes comme Franz Ferdinand, Fauve, Shaka Ponk, Vanessa Paradis, De la Soul ou Woodkid on mené à une programmation très éclectique et très attirante, pour un public très large. Mais les artistes ne sont pas l’unique attrait de cet festival : l’esprit et l’ambiance d’implication et dialogue sont le clé d’un événement qui compte avec des nombreuses fidèles de différents générations.

Un total de 3 000 bénévoles, expositions, conférences, débats, une cérémonie contre l’oubli des personnes décédées à cause de la maladie, et un « Village Solidaire » qui héberge 80 associations font de Solidays un terrain d’engagement avec un esprit très particulier. Cette année, le festival a rendu hommage à Nelson Mandela, pas seulement avec son image en haut de l’affiche, mais aussi avec le spectacle musical « Madiba » le samedi 28. Selon l’organisation, l’hommage à Mandela est « un choix fort et symbolique pour saluer l’héritage qu’il laisse à chacun en termes d’humanité et d’engagement dans la défense des droits humains » Pendant l’acte, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a lu un texte sur Mandela.

©Alix Marnat

Emouvante aussi fut l’actuation de Woodkid, accompagné par ses musiciens à instruments symphoniques et numériques, l’artiste fut réclamé plusieurs fois après avoir parti de la scène.

Dimanche après-midi fut aussi marqué pour la visite surprise du présidant de la République François Hollande, en réponse à l’invitation de l’association Solidarité Sida. Mais la visite de François Hollande n’a pas été la seule apparition qui a attiré les médias, Bill Gates est venu en tant que représentant de sa fondation, associée à Solidays.

La générosité des festivaliers, associations et bénévolats a fait oublier la pluie à l’hippodrome de Longchamp. Utiliser la musique à des fins éducatives et pour une bonne cause est possible avec une organisation rigoureuse et adéquate!