El Sistema arrive en France

El Sistema, diminutif de El Sistema Nacional de Orquestas y Coros Juveniles e Infantiles de Venezuela c’est cette belle initiative Vénézuélienne fondée en 1975 par le chef et musicologue José Antonio Abreu. Une institution musicale et sociale fondée sur l’insertion sociale par la pratique d’orchestre ou de chœur. Au sein de multiples orchestres les jeunes de milieux défavorisés sont initiés à la musique classique et profite du parrainage des plus anciens, le crédo étant l’épanouissement par l’Art et le partage. Une organisation qui a permis à certains de ces jeunes de mener une carrière internationale, à l’instar de Gustavo Dudamel, jeune chef reconnu à travers le monde.

El Sistema c’est : des financements publics de l’Etat vénézuelien,  350 000 enfants, adolescents et jeunes adultes, 24 orchestres nationaux, 285 orchestre symphoniques de jeunes et des tournées internationales.

Ce miracle vénézuélien a fait des émules, et se reproduit à travers le monde, en Amérique latine, aux Etats-unis et en Europe. Et la version française est en train d’éclore puisqu’à la rentrée 2013 l’association El Sistema – France s’apprête à développer les concepts dans les milieux défavorisés en France. Des écoles pilotes ont été choisies pour monter les orchestres El Sistema-France à Gorges en Loire Atlantique, Marseille, Nîmes, Evreux, et dans le 18 ème arrondissement de Paris.

Une initiative dont il faut se réjouir sans aucun doute, puisqu’elle représente une avancée potentielle de la démocratisation de la musique classique et de la pratique musicale. On peut se demander si cette initiative ne témoigne pas d’une forme d’échec de la part de l’Etat français dans la diffusion de la pratique musicale. Le réseau de conservatoires sur le territoire français devrait normalement remplir ce but d’intégration et de mixité sociale, cependant l’enseignement en conservatoire et l’exigence de la pratique d’un instrument rendent difficile cette mixité. Un enfant non accompagné par ses parents dans le travail de son instrument n’aura que peu de chances de gravir les échelons de la carrière en conservatoire et de profiter d’un enseignement complet et d’une pratique collective épanouissante. Cette dernière demeure donc très dépendante du milieu social et familial de l’enfant. Reste à savoir donc, si El Sistema France aura les armes nécessaires pour remédier à ces inégalités et faire éclore le « miracle musical ».